21 avril 2012

Montrebei, Les enfants du Paradis


Pour agrandir les photos cliquez dessus

Je suis motivé pour aller faire de l'artif à Montrebei, j’appelle Matthias lui aussi est chaud bouillant. Nous nous donnons rancard chez lui pour charger le matos dans le Kangoo.

Le projet du weekend est la voie "Les enfants du paradis", une voie ouverte par Dominique Brau-Mouret en solitaire pendant que nous étions à la maternelle, elle compte trois répétitions à ce jour.


J'appelle Romain Wagner pour avoir quelques infos sur le matos à prendre, comme d'hab il me conseille super bien, c'est bien cool!
Arrivée au Parking, nous faisons les sacs, Romain, Flo et Rémi l'ayant fait en 2 jours en grimpant toute la dernière nuit, nous prévoyons 3 jours en grimpant que de jour.




Trois jours ça donne ça: 20 litres d'eau, 2 jeux de camalot, 2 jeux de micro, 40 pitons, des sangles/ficellous, des duvets, des marteaux, un réchaud, à manger, le portaledge, des cordes,des doudounes, des sacs, des trucs, des machins, etc, etc...
Les deux sacs de 70 litres sont justes il va falloir investir dans du 120litres
Nous allons nous coucher, demain il y a du boulot!!
Le reveil ne sonne pas, les espagnols dormant à coté de nous, nous réveillent, parfait, un petit café puis nous chargeons les sacs sur les épaules.



Passage pas si facile dans le congost, il faut bien faire gaffe!


Nous trouvons vite fait le départ de la voie ( deux spits), nous prévoyons de faire trois longueurs par jour.

Je m'équipe et je pars, cette longueur n'est pas très dure, en plein milieu de la longueur il faut effectuer un pendule pour aller chercher une autre fissure: Amusant!


Après le pendule

Matthias se repose les pieds sur terre!

Matthias déséquipe la longueur

Je m'équipe de trois doudounes et il commence à pleuvoir (cool) Matthias part dans la seconde longueur, il y passera un peu de temps mais je le retrouverais content comme un patron de bar tabac! Dément.



Je déséquipe la longueur, l’utilité de la technique américaine en artif semble bonne, nous perdons 1h dans chaque longueur.
Je pars ensuite dans la troisième, très belle, avec un final en fissure large. Je bétonne le relais ce soir nous dormons ici!
Installation du portaledge pas si simple mais une fois dessus nous revivons, quelques nouilles asiatiques, pipi, et au lit. Tout est calme nous avons même le droit à une belle étoile filante pour finir cette journée.



Première nuit sur le ledge pour Matthias.
Nous nous réveillons, nous avons eu bien froid, les doigts piquent (comme d'habitude) le réchaud se met en marche tranquillement, le thé et les gâteaux font du bien.

Rangement de la maison, rangement des sacs puis Matthias attaque la quatrième longueur, moi je m'équipe de 4 doudounes, 40mètres d'A2 ça ne se fait pas en 5minutes.

Cette longueur demande du temps et des coups de marteau une bonne trentaine de pitons plus tard, Matthias arrive au relais, et c'est reparti pour une heure de dépitonnage, le hissage des sacs, et tri du matos...
Je pars ensuite dans la cinquième longueur, encore une de 40mètres, on est pas encore là haut!!

J'ai la boule au ventre!! Ayant vu le Grand Rémi Bénos monter sur deux crochets forés dans la vidéo de Romain (envoyée sur tout les blogs pour faire les malins) je ne sais pas si je vais pas me faire dans le slip! ;)
Deux heures plus tard j'arrive au relais au dessus du surplomb, superbe longueur.


Matthias au relais

Matthias content d'arriver à R5


Pour finir la journée il part dans une petite longueur de 20mètres en A1+/5, il s'en sort plutôt bien et fixe une stat, le relais n'étant pas terrible pour installer le portalege.
Nous montons le bivouac à R5 plein gaz au dessus du surplomb, l'ambiance est au rendez-vous.

Je sors le réchaud bricolé dans la semaine au boulot pour pouvoir être suspendu.( 45€ l' adaptateur primus au vieux campeur pour deux bouts de câble, il faut pas se foutre de la gueule du monde...)
Nous mangeons tranquillement, soufflons un peu, on est quand même bien ici dans notre 2,5m².


Encore une nuit froide, et très ventée, toujours les doigts gonflés, aujourd'hui nous sortons!
Au petit déjeuné
Je remonte la stat me prépare pour le longueur suivante pendant ce temps Matthias déséquipe la longueur de la veille.


Septième longueur


Nous en terminons par deux longueurs mi-libre/mi-artif où le hissage des sacs est un bon enfer!
Nous sortons bien content puis entamons la descente dans les buis pour ensuite regagner la voiture. La boucle est bouclée.
Trois jours dans cette face se terminent, une voie avec une superbe ambiance, une ligne plus que belle où l'usage du marteau n'est pas superflu.
Bravo Dominique!

Viva Montrebei

Le topo mis à jour pour ceux que ça intéresses!


2 commentaires:

  1. uooouuuu
    vous avais fette une de les grans voies. Je sais que les cotations de Dominique sont plus que dures...
    enhorabuena y viva montrebei

    RépondreSupprimer
  2. ça fait rêver beau boulot belles photos!.........

    RépondreSupprimer