16 janvier 2012

Montrebei, Alucinosis


Pour agrandir les photos cliquez dessus


Le plan de départ était d'aller faire de la glace et du ski dans les alpes, vu les conditions avalancheuses, nous allons en Espagne et plus particulièrement à Montrebei, un endroit que j'adore, ou tout est calme et personne ne vient nous y embêter...


Depuis un petit moment l'idée de retourner en paroi d'aragon me trottait.

Avec Charles nous avons repéré la voie Alucinosis, une jolie ligne qui passe dans des toits spités dans sa première partie, puis une seconde partie plus logique! tout cela plein gaz!



Charles ne pouvant pas venir ( et oui les copines.........) nous y allons avec Matthias alias Alex Hubert!

Le premier jour nous faisons la marche d'approche, puis nous attaquons par la longueur commune à la CADE et EXISTENCIALISMO

Go!!!

Passage du premier toit le soleil arrive!

Matthias attaque L3 la paroi de catalogne en second plan

Les deux premières longueurs sont du libre facile, ensuite le vide se creuse avec le passage d'un premier toit, et par la suite d'un second, la sortie sur des plombs donne une bonne ambiance.


Le second toit avec Matthias dans son perchoir tel un Vautour

La sortie du toit plein gaz c'est bon ça!

Ensuite une longueur de libre permet d'arriver sur une super vire, notre premier bivouac.


Hissage des sacs

Les journée sont bien courtes nous arrivons à cette vire, la nuit commence à tomber... nous mangeons puis je fais la longueur suivante de nuit à la frontale pour nous avancer, il nous reste un paquet de longueur.


Le lendemain matin, jumar en main nous remontons au relais atteint la veille, Matthias démarre en libre il arrive assez vite au relais.

Le matin après la remontée au jumar
J'arrive au relais bien content, il y a du soleil

La longueur suivante est la longueur ou il y a le plus de boulot, les plombs sont au rendez vous.




Matthias déséquipe la longueur

Matthias déséquipe, puis poursuit dans une jolie longueurs de libre avec quelques pas d'artifs.


Départ du libre ça fait du bien

L'heure avance à grand pas: où allons nous dormir???

Matthias repart motivé à libérer le maximum de la longueur suivante, pas facile cette longueur il y passera du temps.
Ça y est il commence à faire nuit, nous resterons à ce relais pour dormir euh non se reposer!!

Pas facile cette nuit, il nous reste rien à manger et 1 litre d'eau pour ce soir et demain...


Le ventre gargouille, j'arrive à tendre mon hamac entre deux plombs et un crochet, Matthias dormira assit!


En cette période, la nuit dure 14h, il va falloir raconter des conneries et écouter de l'électro avec notre petite radio si on ne veut pas devenir fou.


Les cleps à leur bivouac

Le lendemain matin, le duvet et le hamac troué, les cernes jusqu'au menton, c'est reparti, remontée au jumar, j'attaque en Hypoglycémie totale la dernière longueur d'artif.


On a faim mais on est bien!!
Il nous restera deux longueurs de libre pour sortir. Ouf ça y est, bien content!

Plus que deux heures de marche pour revenir à la voiture, avec une superbe vue sur les Pyrénées.


Retour à la civilisation: toujours bizarre!


Le bidon d'eau assit dans la voiture prendra une grosse claque à notre arrivée.

Une superbe expérience de plus en paroi avec un super copain! Certes on est pas allé bien vite (Pelut a mit 1journée de juin!!) mais qu'est ce qu'on a passé un bon moment, et c'est bien le principal!




2 commentaires:

  1. Impresionante, bravo, supervía en Enero, me quito el sombrero.

    RépondreSupprimer
  2. MUCHAS FELICIDADES! A LA PROCHAINE!

    RépondreSupprimer