29 août 2011

Rassemblement Ossau



Pour agrandir les photos cliquez dessus


Le rassemblement de l'Ossau, je dis oui!!
Comme chaque années c'est une grande réussite, une trentaine de jeune encadrés par des guides tous passionnés d'alpinisme, un super endroit, les gardiens du refuge toujours aussi sympathiques!

Vu les quelques mails de Rémi (Thivel) cette années nous n'irons pas dans des grandes classiques, il faudra du vrai matos d'alpinisme.

Deux choix s'offrent à nous, ce sera une voie sans trop d'infos à gauche du pilier sud, ou une voie sans trop d'infos dans un toit dans la face de Pombie.



Après beaucoup d'hésitation nous irons dans le toit !

Une voie Despiau, de l'artif, un motif dans cette grande face, c'est parti nous embarquons Léon, le gardien, pour lui ce sera une initiation!



Nous montons par la voie normale du Doigt de Pombie.


Première longueur

Une fois sous le toit, Rémi pose une petite question avant d'attaquer:

Léon tu as pris le topo?
Non je l'ai pas, et toi Julien?
Non j'ai rien du tout!!

La nouvelle génération de portable nous permettra d'obtenir le topo par MMS envoyé par le refuge!!La classe!

J'attaque la première longueur nous ne savons pas trop où ça passe, puis quelques mètres plus haut je vois un piton de l'époque, c'est bien par là!

J'arrive au relais pas si facile que ça cette première longueur, si on ne veut pas dormir là il va falloir grimper!

Rémi se bat comme un forçat pour libérer la longueur

Léon et moi au premier relais

Rémi attaque la seconde longueur il passe en libre, le dièdre coté V, n'est pas si évident...

Léon nous expliquera que le V est normalement plus facile et que la cote n'est pas adaptée à cette longueur; après réflexion nous la coterons 6b/c en rocher moyen.

Rémi attaque la dernière longueur, le plus dure, nous espérions que le A3 de l'époque soit devenu plus facile vu l'évolution du matériel... et non, ça ne pas changé c'est dur, il faudra du temps pour que Rémi arrive au relais.
L'attaque de la longueur
Moi et Léon au relais, une petite vire exiguë, nous y avons bien rigolé pendant que Rémi bidouillé avec ses nombreux joujoux.
On est pas bien en haut de la voie?

Une jolie voie, pas si facile ou il faut être habitué aux techniques d'artif, bravo à Raymond d'être passé avec ses coins de bois, nous étions pas si sereins avec nos aliens et camalot.

Une voie typique des Pyrénées, c'est une voie qui mérite le détour, il y a une bonne ambiance dans ces faces de l'ossau... nous avons sans doute fait la première répétition.


Les weekends avec Rémi c'est le dièdre jaune, le toit Despiau, la prochaine fois je sais pas où on va finir... mais on sera au rendez vous!


Topo

1 commentaire:

  1. que bueno que estas en mallas, vives les colents!!!!!!!!

    RépondreSupprimer